La Rose

‘‘ROSE DE BAGNOLES DE L’ORNE’’

Belle ambassadrice de la station thermale du même nom, soutient « Rose », le magazine des femmes concernées par le cancer. Remise d’un chèque dans le cadre d’Entre Ville et Jardin, la fête des plantes de Bagnoles de l’Orne Normandie Rose de Bagnoles de l’Orne.
« Rose de Bagnoles de l’Orne » est née dans les pépinières Croix, près de Saint Etienne, des amours de « Minouchette » et de « Lyric ». Rosier buisson au feuillage très sain et rustique, d’un vert dense et foncé. « C’est un rosier « sympa » nous dit son multiplicateur Katherine Glen, de la pépinière Lecomte, car à la fois florifère, élégant, délicatement parfumé et remontant : «c’est un rosier de bon tempérament».

Sa jolie fleur froufroutante, d’un rose opaline très tendre, est, depuis juin 2013 l’ambassadrice de la station thermale normande. … Juin 2013 ? La ville fêtait alors le centenaire de sa création. Rose de Bagnoles de l’Orne en fut l’emblème, doté de trois parrains : Céline Dufranc rédactrice en chef du magazine Rose* et deux enfants du pays, le comédien François Morel et le jardinier-animateur de France 5, Stéphane Marie.

 

Quand « Rose de Bagnoles de l’Orne » soutient « Rose » le magazine.

« Rose » est un magazine semestriel, gratuit, destiné aux femmes touchées par le cancer. Il est distribué essentiellement dans des établissements de soins. Enquêtes, informations sur les traitements… Il offre aussi toutes les rubriques d’un magazine féminin « classique » avec des témoignages et des conseils pour tous les jours : se maquiller, prendre soin de soi, bien manger, mais aussi soulager les effets des traitements, trouver des aides… Un magazine dont la volonté est d’apporter informations et mieux-être aux femmes qui sont dans la maladie.

Dès l’origine, la ville de Bagnoles de l’Orne a décidé que les royalties qu’elle percevrait sur les ventes de sa fleur emblème, serviraient à soutenir – financièrement – le
magazine, permettant de plus d’en mettre des exemplaires à disposition dans la Mammobile. La Mammobile est une unité mobile de radiologie numérique, mise en place par le Conseil départemental de l’Orne, qui sillonne les routes du département pour permettre aux femmes qui vivent en dehors des grandes agglomérations de réaliser une
mammographie près de chez elles.

Ce dimanche 4 juin à 16h30, Olivier Petitjean, maire de Bagnoles de l’Orne Normandie, remettra un chèque de 2.000 euros à Béatrice Lorant, Directrice adjointe de la rédaction du magazine. À découvrir également sur : www.rosemagazine.fr

 

Rose de Bagnoles de l’Orne prend joliment sa place dans sa ville.

Un massif dans le parc du château, un autre près de l’office de tourisme et quelques tendres ponctuations ici ou là dans la ville, « Rose de Bagnoles de l’Orne » s’installe peu à peu dans les espaces gérés par la municipalité, tout comme dans les jardins des Bagnolais.

Elle aura bientôt un nouvel et magnifique écrin.
Dans son programme d’aménagement et de valorisation du quartier Belle Époque, la ville a en effet le projet de réaliser une roseraie. Le projet a été confié à l’école Agrocampus Ouest d’Angers, école spécialisée en horticulture et en
paysage.
Les premiers dessins seront présentés aux Bagnolais dans le cadre de la fête des plantes « Entre Ville et Jardin ».

Enfin, parce qu’une rose est par excellence un signe
d’affection et qu’offrir un rosier inscrit ce geste dans le temps, la mairie a décidé d’offrir un pied de « Rose de Bagnoles de l’Orne » à tous les nouveaux nés de la commune. Une quinzaine de rosiers seront donc remis aux parents des bambins nés en 2016 et 2017 également ce weekend des 3 et 4 juin.

Rose de Bagnoles de l’Orne peut être obtenue auprès des pépinières Lecomte présentes à Entre Ville et Jardin et sur internet : http://www.pepinieres-lecomte.com – au prix de 18,50 euros. (Port en sus).

Publicités